Ce livre propose :

Une introduction générale qui témoigne des racines psychothérapeutiques de la PNL, de la place qu’elle occupe dans le champ thérapeutique, des pratiques de recherche originales qui lui ont donné naissance et des quatre registres qu’elle a investis en profondeur : la relation thérapeutique, l’explication de l’expérience subjective du sujet, l’analyse du fonctionnement psychique du sujet et la réalisation du changement.

Cinq psychothérapies décrites en continu séance par séancesur les pages de droite, par les cliniciens qui les ont réalisées, en partant du principe que de tels récits ont été considérés, dès la conception de l’ouvrage, comme fil conducteur permettant de valider la clinique. Ces récits mettent concrètement en évidence la manière dont les cliniciens en PNL tiennent compte du vécu subjectif du client, de ses ressources et des processus qu’il doit modifier pour dépasser ses problèmes et se développer.

Sur les pages de gauche,ce travail est complété par l’analyse et les commentaires de la conceptrice de l’ouvrage, dans le but de mettre en lumière, sous différents angles, ce que le clinicien décrit sur la page de droite. Ces analyses et commentaires relèvent de plusieurs registres selon les besoins : observations, explications, comparaisons, références bibliographiques multiples ou interprétations phénoménologiques mettent en lumière la double appartenance de la PNL : celle qui l’enracine dans le champ thérapeutique et celle qui la relie au développement des sciences de l’esprit.

Dès lors, quand on suit le développement de ces commentaires de façon globale, on s’aperçoit vite que ce double contenu est le centre d’une pensée holistique, qui se déploie à tous les niveaux du livre, en exploitant et en reliant entre elles de nombreuses connaissances modernes. En effet, l’esprit curieux de l’auteur rebondit sur ses nombreuses ressources en sciences humaines, de sorte que l’on arrive progressivement à une réflexion intégrative et systémique qui va bien au-delà de la découverte pure et simple de l’originalité de la PNL. Nous apprenons ainsi à l’appréhender et à la comprendre à partir de l’histoire du complexe « psyché-corps-soin », ce qui pose les jalons d’une vraie philosophie de la psychothérapie.

La PNL est une approche psychothérapeutique qui a vu le jour en Californie, au début des années 70. Elle articule une pragmatique de la communication très attentive au comportement verbal et non verbal, à un soubassement théorique venu de la psychologie clinique, de la philosophie, de la science des modèles et de plusieurs sciences de l’esprit, ce qui en fait une  » surprise efficiente » qui devait s’étudier sans concessions. Cette étude traite de sa signification, de sa spécificité et de ses limites, en prenant appui sur un travail analytique et critique.

La Structure de la Magie forme un duo d’ouvrages audacieux, pédagogiques et visionnaires, fondant une approche dont on connait le fantastique développement. Ce tome 1 décrypte les secrets du langage. Il montre comment la grammaire transformationnelle a profondément influencé la psychologie expérimentale. Le livre a été explicitement conçu pour permettre aux personnes travaillant sur la complexité du comportement humain de prendre la mesure des découvertes de la grammaire transformationnelle. Il fournit un ensemble d’outils concrets pour devenir meilleur thérapeute.

En psychologie appliquée, la PNL est une démarche pragmatique qui consiste à modéliser les savoir-faire et les savoir-être de ceux qui ont du succès pour les transmettre à ceux qui en ont besoin.
S’appuyant sur des exemples concrets, Alain Thiry donne une description complète d’une méthode qui a fait ses preuves et qui, inspirée de protocoles tirés notamment de la Gestalt-thérapie ou encore de la thérapie brève, peut se révéler efficace dans les domaines les plus variés, de la psychothérapie au management en passant par le sport, la vente ou encore la pédagogie…
Vous y découvrirez comment vous décentrer pour mieux comprendre l’autre, que derrière tout comportement il y a une intention positive, et qu’il n’y a pas d’échecs, mais seulement des raisons d’apprendre.