La peau est l’enveloppe du corps, tout comme le moi tend à envelopper l’appareil psychique. Les structures et les fonctions de la peau peuvent donc fournir aux psychanalystes et aux psychologues des analogies fécondes pour les guider dans leur réflexion et leur technique.