« C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche » : en montrant les gestes de son travail, Soulages nous conduit au plus près de l’incertitude et du mystère de la création.

Bonus :
Séquences inédites, diaporama des photos de Willy Maywald dans l’atelier de Pierre Soulages dans les années 1950, remise à Soulages du prix Praemium Imperiale (1992), entretien avec Pierre Encrevé et Alfred Pacquement, commissaires de l’exposition consacrée à Pierre Soulages en 2009 au Centre Pompidou.

Réalisation : Jean-Noël Cristiani.