De septembre 2009 à juin 2010, Fabienne Verdier s’est consacrée à relever un défi artistique dont elle ne mesurait pas l’ampleur. Dans son atelier, l’artiste s’est attelée au jour le jour à l’exécution de quatre fresques monumentales destinées aux murs du Palazzo Torlonia à Rome. Le photographe Philippe Chancel a posé durant près de dix mois sa caméra pour suivre la genèse de ces fresques et le travail de l’artiste, son atelier, ses gestes, son univers. Sont nés un film et un livre – dont les images sont issues du film –