Ce livre propose :

Une introduction générale qui témoigne des racines psychothérapeutiques de la PNL, de la place qu’elle occupe dans le champ thérapeutique, des pratiques de recherche originales qui lui ont donné naissance et des quatre registres qu’elle a investis en profondeur : la relation thérapeutique, l’explication de l’expérience subjective du sujet, l’analyse du fonctionnement psychique du sujet et la réalisation du changement.

Cinq psychothérapies décrites en continu séance par séancesur les pages de droite, par les cliniciens qui les ont réalisées, en partant du principe que de tels récits ont été considérés, dès la conception de l’ouvrage, comme fil conducteur permettant de valider la clinique. Ces récits mettent concrètement en évidence la manière dont les cliniciens en PNL tiennent compte du vécu subjectif du client, de ses ressources et des processus qu’il doit modifier pour dépasser ses problèmes et se développer.

Sur les pages de gauche,ce travail est complété par l’analyse et les commentaires de la conceptrice de l’ouvrage, dans le but de mettre en lumière, sous différents angles, ce que le clinicien décrit sur la page de droite. Ces analyses et commentaires relèvent de plusieurs registres selon les besoins : observations, explications, comparaisons, références bibliographiques multiples ou interprétations phénoménologiques mettent en lumière la double appartenance de la PNL : celle qui l’enracine dans le champ thérapeutique et celle qui la relie au développement des sciences de l’esprit.

Dès lors, quand on suit le développement de ces commentaires de façon globale, on s’aperçoit vite que ce double contenu est le centre d’une pensée holistique, qui se déploie à tous les niveaux du livre, en exploitant et en reliant entre elles de nombreuses connaissances modernes. En effet, l’esprit curieux de l’auteur rebondit sur ses nombreuses ressources en sciences humaines, de sorte que l’on arrive progressivement à une réflexion intégrative et systémique qui va bien au-delà de la découverte pure et simple de l’originalité de la PNL. Nous apprenons ainsi à l’appréhender et à la comprendre à partir de l’histoire du complexe « psyché-corps-soin », ce qui pose les jalons d’une vraie philosophie de la psychothérapie.

Ce dont on ne peut parler, il faut le taire. Cette dernière proposition du Tractatus de Ludwig Wittgenstein résume assez bien l’approche exigeante de la Thérapie Brève Solutionniste (TBS) développée par Steve de Shazer et Insoo Kim Berg : au lieu de s’attacher à rechercher les – hypothétiques – causes du problème, aidons le client à se construire ses propres solutions. À cet effet, le thérapeute – tout comme son client – ne dispose que d’un outil : le langage.

Il importe donc d’écouter scrupuleusement, d’écarter toute interprétation personnelle et toute attitude dirigiste, de bien poser les bonnes questions : simple, pas facile, comme aimait à le rappeler de Shazer.

Au-delà des miracles vient à point nommé actualiser la pratique de la thérapie brève solutionniste. Y sont développés – et exemplifiés par de magistrales séances de thérapie (de Shazer, Berg, Dolan) – les concepts de base de l’approche et ses interventions majeures : question (du) miracle, exceptions, questions à échelle… Le texte est ponctué par les interrogations des auteurs et les citations du décapant philosophe autrichien, dont le minimalisme radical rappelle si fort celui de Steve de Shazer.

Ce livre vient aussi remettre en question certaines idées reçues sur la TBS, qui ne rejette en rien les émotions et les problèmes mais en propose une approche différente. Austère, la TBS ? Nullement, même si, comme le dit de Shazer, elle s’apparente davantage à la finesse d’un trio de jazz qu’à l’exubérance d’un big band.

Au-delà des miracles : un vibrant hommage à l’ « écoute respectueuse » de Steve de Shazer et Insoo Kim Berg, trop tôt disparus, un outil essentiel pour le thérapeute confirmé comme pour toute personne travaillant dans le domaine des relations humaines.