Depuis 1992, tous les dimanches, le café des Phares, place de la Bastille, est devenu un lieu unique. Marc Sautet, philosophe, y anime un débat ouvert à tous : un moment privilégié d’une nouvelle pratique de la philosophie. Non loin de là, dans son Cabinet, il propose aussi des consultations. Ainsi, avec lui, la philosophie sort de son cadre élitiste, redevient un outil quotidien, nous aide à nous poser les bonnes questions. Face à une société en crise, elle nous donne les moyens de réfléchir sur l’Etat, la justice, la violence, notre condition d’homme… Mais pour observer et comprendre le monde d’aujourd’hui, il faut d’abord savoir d’où nous venons. Marc Sautet, avec clarté et passion, nous entraîne à le suivre sur le chemin de l’histoire occidentale : pour le philosophe, interroger le passé, c’est tenter de maîtriser le présent. Mieux : n’est-ce pas voir l’avenir ? Lorsqu’il nous montre Athènes, la cité démocratique, au faîte de sa gloire, il nous rappelle que s’abattent sur elle des fléaux étrangement semblables à ceux qui font vaciller nos consciences. Et nous nous demandons avec lui : Ne sommes-nous pas en train de jouer le même drame ? Si nous répétons les mêmes erreurs, échapperons-nous au dernier acte ? Il y a 2 500 ans, la voix de Socrate s’est élevée pour éveiller les citoyens d’Athènes. L’enjeu pour la philosophie n’est-il pas, maintenant de retrouver sa vraie place dans notre vie ?

L’élégance, la beauté, le bien-être et au final le mieux vivre : voilà ce que propose « L’Art de la simplicité ». Inspiré des philosophies orientales, très dans l’air du temps, ce livre a tout pour devenir LE manuel d’art de vivre des femmes des années 2000. Installée au Japon depuis de longues années, Dominique Loreau est imprégnée par le mode de vie de son pays d’adoption. Un mode de vie qui repose sur le principe du «moins pour plus» appliqué à tous les domaines, qu’ils soient matériels (la maison, la mode, la beauté…) ou spirituels (le rapport entre le corps et l’esprit, le bien-être mental). De l’art de vous sentir bien chez vous à celui de vous sentir bien en vous, elle transpose ces préceptes à l’usage des femmes occidentales et leur donne tous les conseils (très concrets) pour faire de la simplicité leur seconde nature.Toutes les astuces pour ne plus céder aux achats compulsifs que vous n’utiliserez ou ne porterez jamais… et n’en être que plus élégante. Tous les trucs pour ne plus se ruiner en produits de soins inefficaces… et ne se sentir que plus belle, mieux dans sa peau. Toutes les approches qui permettent de se sentir bien dans son corps et dans sa tête: mieux avec soi-même, donc mieux avec les autres. Entre essai et guide pratique, réflexion et solutions concrètes, ce livre se révèle un antidote efficace aux tromperies de la société de consommation.

Khalil Gibran (1883-1931) est un Libanais de la montagne qui se découvre dans l’exil une passion sans modération pour son pays. C’est un lecteur de la Bible qui parle comme un soufi, un chrétien qui chérit la gloire de l’Islam, un amateur de femmes mûres qui cherche sur le miroir de son oeuvre la pureté de son âme. Le poète Adonis a très bien parlé de lui  » C’est un astre qui tourne seul hors de l’orbite de l’autre soleil qu’est la littérature, dans son acception universelle.  » Il a passé sa vie à écrire et à peindre. Il naît à Bécharré, sous l’occupation ottomane, Bécharré, ses cascades, ses forêts, ses hivers de neige, ses chants galiléens, ses collines plantées de vieux ceps, et  » leurs grappes suspendues comme des lustres d’or « , où il rentrera après trois étapes décisives (Paris, New York, Boston), dans un cercueil en bois de cèdre, pour un dernier et triomphal hommage. Alexandre Najjar, son dernier biographe, présente ce volume d’Oeuvres complètes – dont la plus grande partie a été traduite de l’arabe et de l’anglais par Jean-Pierre Dahdah – et l’enrichit d’un  » Dictionnaire Gibran « .
Nous découvrons par ces textes une existence étrange, plus méditative qu’active, hantée par l’idée de la purification intérieure et dont les événements semblent s’enchaîner pour imaginer ce livre resté unique, Le Prophète (publié ici dans la magnifique traduction de Salah Stétié), construit comme un livre sacré.  » C’est le plus grand pari de ma vie. Tout mon être est dans Le Prophète. Tout ce que j’ai fait avant […] n’était qu’une période d’apprentissage.  » Le petit prince oriental en exil s’est glissé dans la peau d’un messie. Il est animé d’une puissance et d’une fraîcheur singulières. Ses mots ont baigné dans les eaux de deux sources, jaillies d’Orient et d’Occident, de l’écriture et de la parole, de l’exil et du pays perdu ; et par ondoiements divers touchent la rive sans fin de l’universel.

Daniel Rondeau

« Pour comprendre la psychanalyse, écrivait Freud en 1922, le mieux est encore de s’attacher à sa genèse et à son développement. » C’est ce principe d’un dialogue constant entre les origines de la découverte freudienne et son évolution que les auteurs de ce Dictionnaire ont adopté. Leur but est de permettre aux lecteurs d’aujourd’hui de découvrir ou de parcourir l’oeuvre de Freud en suivant la manière dont elle s’est forgée et développée.
Ce Dictionnaire, le premier du genre, revient sur les sources de la psychanalyse de Freud, tout en montrant comment son invention s’inscrit à la croisée de plusieurs traditions. Il s’attache aussi à envisager l’entreprise freudienne en fonction de son héritage et de sa postérité. Il évoque enfin ses échanges avec tous les domaines de réflexion et de création qu’elle n’a cessé de côtoyer (philosophie, littérature, anthropologie, histoire). Ainsi, ce Dictionnaire témoigne de la vitalité d’une oeuvre qui demeure parmi les plus considérables de l’histoire de la pensée.
Soixante-quinze spécialistes de Freud, internationaux et français, associés à des universitaires issus du domaine de la psychanalyse autant que des champs multiples des sciences humaines, explorent l’univers freudien selon une approche renouvelée et diversifiée. Ils offrent autant de points de repère et d’analyses approfondies qui permettent d’en avoir une vision d’ensemble et de le rendre accessible au plus grand nombre.