La transversalité de la psychanalyse témoigne avec les neurosciences et le sociopolitique de « l’intelligence du corps » mise en forme par la notion d’empathie qui porte en elle-même la limite du soi et de l’autre, du singulier et du collectif. Peut-on parler du corps, ou des corps définis, dont la diversité des approches relationnelles interroge la sensibilité ? Si la conception de l’archaïcité fait sortir d’un dualisme psyché/matière, de quelle sensibilité s’agit-il ? Celle d’un « Je », carrefour de bouleversants impacts émotionnels, traces enracinées à l’insu du sujet dès sa naissance ? Ces traces ne surgissent-elles pas tout au long d’une vie, favorisant la pensée, l’imagination et la rencontre avec autrui ? A travers un point de vue anthropologique, et chacun dans sa spécificité, les auteurs se retrouvent autour des concepts qui animent le Collège International de Psychanalyse et d’Anthropologie.
Cet ouvrage éclaire les nouvelles formes de subjectivation et tente de saisir la complexité de l’empathie, d’en dégager les mouvements et les appartenances qui contribuent à donner à l’homme sa qualité d’être humain.

« Notre corps n’est rien sans le corps de l’autre » (Ajuriaguerra). Ce livre parle du lien étroit entre corps et psychisme. Il montre l’impact des zones érogènes du corps sur la constitution du narcissisme du sujet. Certaines personnes présentent une défaillance de ce lien entre le somatique et le psychique (états-limites, personnalités narcissiques, psychosomatiques). La psychothérapie de relaxation (méthode Ajuriaguerra) s’adresse plus particulièrement à ce personnes. On trouvera ici un écho des investigations actuelles des psychanalystes et psychothérapeutes à partir de leur clinique.

Pourquoi des psychanalystes sont-ils encore si réticents à interroger leur pratique alors qu’ils constatent les limites de certaines cures-types ? Ce livre est une réflexion sur une autre façon d’utiliser la méthode psychanalytique pour des patients dits inanalysables. Le corps trop souvent négligé dans sa fonction organisatrice de la psyché trouve ici toute son importance. Le divan de la Psychothérapie Psychanalytique Corporelle place l’analyste devant le patient allongé, afin de permettre le dégagement de l’archaïque traumatique en appui sur la perception et la sensorimotricité.

La PNL est une approche psychothérapeutique qui a vu le jour en Californie, au début des années 70. Elle articule une pragmatique de la communication très attentive au comportement verbal et non verbal, à un soubassement théorique venu de la psychologie clinique, de la philosophie, de la science des modèles et de plusieurs sciences de l’esprit, ce qui en fait une  » surprise efficiente » qui devait s’étudier sans concessions. Cette étude traite de sa signification, de sa spécificité et de ses limites, en prenant appui sur un travail analytique et critique.

Cet Abrégé de psychanalyse essaie de prendre en compte les développements de la psychanalyse au cours du siècle. Cet ouvrage étudie la méthode psychanalytique et ses résultats dans la cure des patients, la théorie générale de la psychanalyse, et enfin son rôle dans la médecine et dans la culture (psychiatrie, philosophie, littérature, arts…)

L’auteur propose ici une lecture tout à fait nouvelle des problématiques de la précocité intellectuelle adulte : sur le plan des relations amicales, de l’investissement professionnel, du développement du couple, de la sexualité… Il évoque les traumatismes spécifiques que peuvent rencontrer ces personnes. Loin d’être un écrit uniquement descriptif, Fabrice Bak apporte des réponses pragmatiques, de l’enfance à l’âge adulte.

 » Moi qui ne suis ni philosophe, ni psychologue, mais seulement Favez… Je parle comme un paysan qui rentre de ses champs « . C’est dire que derrière les grands débats théoriques, les scissions dramatiques et spectaculaires des chapelles se renvoyant l’anathème, on découvre un praticien à la recherche du véritable sens de l’analyse, dans sa pratique d’artisan qui redoutait d’être entraîné dans les  » grandes surfaces  » psychanalytiques de notre temps.