Demandez-vous toujours : « Quelle importance cela aura-t-il dans un an ? »

Presque tous les jours, je me livre à un petit jeu que j’appelle le « saut temporel » ou « la machine à avancer le temps ». Je l’ai inventé en réponse à une idée fausse mais accrochée à mon esprit comme une moule à son rocher : l’idée selon laquelle tous mes problèmes sont gravissimes.

Pour jouer au « saut temporel », il vous suffit de vous transporter par la pensée dans l’avenir. Vous n’êtes plus dans le pétrin, la tête dans le sac, mais un an plus tard. Posez-vous alors la question : « La situation est-elle aussi critique que je le prétends ? » Il peut arriver – exceptionnellement – que la réponse soit « oui ». Mais dans la majorité des cas, c’est « non ».

Vous avez eu une scène de ménage ? Un accrochage avec vos enfants ? Votre patron vous a remonté les bretelles ? Vous vous êtes foulé la cheville ? Vous avez essuyé une déception d’ordre professionnel, ou bien perdu votre porte-feuille ? Il y a de fortes chances pour que, dans un an, ce soit le cadet de vos soucis. Une circonstance insignifiante à l’échelle de votre existence. Une affaire classée.

Ce petit jeu ne prétend évidemment pas résoudre toutes vos difficultés. Il peut cependant vous aider à relativiser bon nombre de vos problèmes. Je me surprends à rire aujourd’hui de choses que je prenais hier beaucoup trop au sérieux. Plutôt que de dépenser mon énergie en stress ou en agressivité, je peux la mettre à profit avec ma femme et mes enfants ou bien la mobiliser pour une réflexion fructueuse. «