Le but de cet ouvrage est de synthétiser et de présenter les théories de Carl Rogers basées sur ses pratiques thérapeutiques. Sa conception d’une psychologie humaniste, qui s’est développée dans les années 1950, représente véritablement la « troisième force » de la psychothérapie, aux cotés de la psychanalyse et des thérapies comportementales. La pensée de Rogers est plus que jamais dans l’air du temps puisqu’on s’aperçoit, en fait, que de nombreuses pratiques ou techniques d’aujourd’hui sont issues de ses travaux (CNV, coaching, cellules de crise psychologique. questionnaires d’enquêtes…). La notion rogérienne de l’écoute a influencé et précédé de plusieurs décennies les récentes « découvertes » de la psychologie dans ce domaine. Le lecteur trouvera dans ce livre d’une part, les aspects théoriques de l’approche de la thérapie de Carl Rogers, thérapie centrée sur la personne (appelée également non directive). D’autre part, sont aussi présentées dans cet ouvrage les bases de la pensée de l’auteur se fondant sur une théorie de la personnalité et de la dynamique du comportement humain, ainsi qu’une vision des relations humaines et ses réflexions sur un fonctionnement optimal de la personnalité.

Counseling and Psychotherapy est en 1942 le premier ouvrage où Carl Rogers définit et illustre sa conception de l’aide psychologique. Alors âgé de quarante ans, Rogers crée en quelque sorte le modèle du psychologue thérapeute qu’il nomme « l’aidant », c’est-à-dire celui qui sait apporter sa spontanéité créatrice au projet d’autonomisation de son client. Cette nouvelle orientation de pensée abandonne tout a priori de jugement, de soutien et de contrôle. La non-directivité comporte une attitude de compréhension foncière laissant au client le choix de son itinéraire, de son langage et de ses décisions. Evitant les artéfacts transférentiels et les étiquettes, la relation d’aide se fonde sur l’optimisme et la confiance dans les capacités évolutives de chaque individu, malgré la souffrance psychique. Clairement ou non, elle sert de mode relationnel de base à de nombreuses situations et méthodes psychothérapiques d’aujourd’hui. D’autres ouvrages de Rogers – Liberté pour apprendre, par exemple – placent ce créateur parmi les tout premiers des praticiens et théoriciens de la psychothérapie moderne. Ce livre, à l’étape initiale d’une grande découverte, apporte une ligne claire à l’action thérapeutique, dans le chaos des techniques et la confusion des idées contemporaines.

Pour reprendre les mots du professeur Sidney B. Simon : « Ce livre est un écrin, dans lequel on trouvera un joyau : le meilleur de Rogers. »

Inventeur de la « thérapie centrée sur la personne », Carl Rogers est considéré comme le plus influent de tous les psychologues américains. On lui doit seize livres et plus de deux cents articles.

Moins d’un an avant sa disparition, en février 1987, il avait entrepris de regrouper en un seul volume certains de ses écrits, s’assurant pour cela le concours de son biographe, Howard Kirschenbaum, et d’une collaboratrice de longue date, Valérie Land Henderson, qui ont, à la mort du grand psychologue, mené ce projet à son terme.

L’approche centrée sur la personne constitue la meilleure introduction possible à la vie et à l’œuvre de l’un des penseurs les plus créatifs et les plus novateurs du XXe siècle.

À travers des textes, dont la publication s’étend de 1942 à 1987, le lecteur découvrira l’homme évoquant l’origine de sa vocation ou encore son mariage ; le thérapeute aux prises avec des cas individuels mais aussi le chercheur, l’enseignant et l’humaniste, soucieux d’approfondir le dialogue par-delà les frontières. Il assistera à la naissance de la thérapie centrée sur la personne et, sous ses yeux, se déroulera une vie entièrement consacrée, par Rogers, aux idéaux qui furent les siens.

À côté de textes déjà publiés, cet ouvrage met à la disposition du public des documents dont l’originalité et l’importance avaient jusqu’alors été réservées au cercle étroit des revues spécialisées.

C’est en 1968 que paraît Le Développement de la personne, traduction française du best-seller de Carl Rogers On becoming a Person. Dans cette oeuvre maîtresse, Carl Rogers met l’accent sur les différentes formes de la communication. Il s’intéresse particulièrement aux formes de relations d’aide (thérapeutiques, pédagogiques), qui favorisent une meilleure appréciation des ressources latentes de l’individu, ainsi qu’une plus grande possibilité d’expression. A l’occasion de cette nouvelle présentation, la bibliographie en français des oeuvres de Carl Rogers a été actualisée.