Après trente-cinq ans de pratique, le psychothérapeute Robert Akeret est tourmenté par une question obsédante : «La thérapie a-t-elle changé quelque chose à la vie de ceux que j’ai soignés ?»
C’est ainsi que, par un beau matin d’avril, il part à la recherche de quelques-uns de ses plus mémorables patients. Que sont donc devenus Naomi, la jeune fille juive maltraitée par ses parents qui se prenait pour une danseuse de flamenco ? Charles, qui était tombé amoureux d’un ours polaire ? Le jeune Seth et ses fantasmes sado-masochistes ? Mary, l’infirmière qui s’accusait de meurtres imaginaires ? Et enfin Sacha, le brillant écrivain français, don Juan impénitent en panne d’inspiration ?
Au terme de sa quête, Akeret pourra vérifier que la psychothérapie a bien été le grand tournant dans l’existence de chacun de ces patients. Quant à savoir si elle les a rendus meilleurs ou plus heureux, au lecteur de se forger lui-même son opinion en lisant le récit de ces retrouvailles, comme autant de fenêtres entrouvertes sur la beauté tourmentée de l’âme humaine.