À 97 ans, du haut de ses 1.90m, Pierre Soulages est solide comme un roc. L’esprit alerte, la main toujours sûre, il est l’un des derniers mythes vivants de la peinture abstraite.

Pour ce documentaire, Stéphane Berthomieux nous propose de vivre l’expérience de la lumière qui vient du noir en parvenant à conjuguer trois niveaux de récits : les archives, les témoignages mis en scène et les voix-off. Cette approche à la fois biographique et poétique nous permet de découvrir la place de Soulages dans l’art des XXe et XXIe siècles tout en prenant conscience de la modernité de sa peinture, de la puissance de son noir et de l’énergie qui s’en dégage.

De le science à l’émerveillement, et avec comme trame centrale l’Outrenoir, nous suivons Soulages dans sa quête de la lumière. Ce documentaire apparaît comme un hommage à une oeuvre puissante et à un homme intemporel.

Plus qu’une histoire de l’impressionnisme, ce sont des histoires qui sont ici racontées par deux spécialistes.
Documentés de façon très précise, mais dans un style romancé, ces trente récits de journées bien réelles retracent l’évolution d’un mouvement qui a révolutionné la peinture. Du scandale d’Impression, soleil levant exposé chez Nadar en 1874, au don par Claude Monet de ses Nymphéas à l’État français en 1918, l’ouvrage nous fait revivre les disputes d’Edgar Degas et Gustave Caillebotte au café Guerbois, le mariage d’Eugène Manet avec Berthe Morisot, le conflit qui oppose Pierre-Auguste Renoir à Camille Pissarro, l’installation du docteur Gachet à Auvers-sur-Oise ou la faillite du marchand Paul Durand-Ruel.
En revenant sur les hauts lieux et les grandes dates de l’impressionnisme, ce « roman vrai » permet de comprendre l’histoire de ce groupe d’artistes qui, en quittant l’atelier pour peindre sur le motif, allaient, par leur travail sur la touche et la lumière, bouleverser le regard.

Une Rétrospective
Pierre Soulages

En collaboration avec le Centre Pompidou

Du 15 juin 2018 au 25 novembre 2018 – Tous les jours de 9 h à 19 h

La Fondation Pierre Gianadda, qui fête les quarante ans de sa création, consacre son exposition d’été à Pierre Soulages, le peintre du noir et de la lumière.