Les naturistes du Monte Verità

Des journaux français et allemands ont signalé la présence, dans les environs de Locarno, sur les bords du lac Majeur, d’une colonie de naturistes, « sorte de secte religieuse dont les membres se promenaient tout nus par la montagne, venaient dans des accoutrements bizarres acheter aux marchés du pays des aliments végétariens, enfin vivaient d’une façon tellement spéciale que la police avait dû s’inquiéter de leurs agissements ».

J’ai voulu me rendre compte de ce qu’il avait d’exact dans ces racontars et, partant de Locarno vers 7 heures, je suis arrivé á 9 heures au Monte Verità. C’est là, au milieu d’un véritable désert, mais dans un site admirable, que se trouvent disséminées les différentes constructions de ces ermites modernes.

Hâtons-nous de détruire la légende accréditée dans le pays autour des naturistes du Monte Verità. Ceux-ci ne sont aucunement des énergumènes plus ou moins inspirés des théories de Tolstoï ou de Rousseau. Non: ce sont des artistes, des industriels, des écrivains qui viennent écouter, dans cette thébaïde, « la voix du silence », en vivant dans des conditions d’hygiène spéciale que nous allons exposer brièvement.

[…]

monteverita.net