« L’année dernière, confie Woody Allen, j’ai eu des problèmes avec le fisc. Sur ma déclaration d’impôt, j’ai essayé de faire passer mes notes de psychiatre en frais professionnels. Mais l’administration a dit que ça faisait partie des loisirs. On est arrivé à un compromis et on a fait passer ça en dons caritatifs. »

Sur le chemin accidenté de la vie, Woody Allen peut accompagner chacun tel un chaleureux complice, un guide et un initiateur. Une occasion d’explorer quelques thèmes communs au réalisateur et à la psychanalyse : l’angoisse, l’identité et le changement, le pouvoir de la parole.

« Et pour finir, conclut Allen, j’aimerais avoir un message un peu positif à vous transmettre… Je n’en ai pas… Est-ce que deux messages négatifs, ça vous irait ? »

Des histoires sans parole du cabaret montmartrois Le Chat Noir jusqu’au gag cartoon d’une page en passant par les comic strips américains, le dessin de presse et les blagues en BD, ce numéro exceptionnel de Beaux Arts magazine sélectionne le meilleur de la bande dessinée humoristique. Avec une série d’histoires complètes et de gags visuels parmi les meilleurs de l’histoire du neuvième art.