Lucky Luke – Nouvelle Intégrale, tome 2

Ce tome reprend les histoires suivantes : « Sous le ciel de l’Ouest », « Lucky Luke contre Pat Poker » et « Hors-la-loi », trois aventures classées chronologiquement qui retracent en outre la genèse des Daltons.

Depuis sa première apparition dans le Journal Spirou en octobre 1946, Lucky Luke s’est imposé comme l’un des plus grands héros de bande dessinée. Pourtant, malgré son immense notoriété et ses millions d’albums vendus, il reste encore bien des choses à découvrir pour mieux saisir la richesse de cette oeuvre majeure.

Alors que la collection « Patrimoine » des Éditions Dupuis propose la publication des bandes dessinées qui ont fait l’âge d’or du Journal Spirou, il est tout naturel que Lucky Luke y bénéficie d’une place de choix. Ainsi, cette nouvelle édition permettra aux lecteurs de redécouvrir la série à travers une publication intégrale, respectant la chronologie de la parution des planches dans le Journal Spirou, introduite par un dossier soigneusement rédigé par les auteurs de La véritable histoire de Spirou. Habitués à mener des recherches sans limites, ils ont mis toute leurs connaissances et leur énergie au service de cette introduction qui, en plus de vous présenter cette série sous un autre jour, vous montrera des documents d’archives inédits. De quoi faire toute la lumière sur l’homme qui tire plus vite que son ombre !

Ce tome reprend les histoires suivantes : « Arizona 1880 », « La mine d’or de Dick Digger », « Lucky Luke et son cheval Jolly Jumper (gags 1 et 2) », « Le sosie de Lucky Luke », « Grand rodéo », « Lucky Luke à Desperado-City », « La ruée vers l’or de Buffalo-Creek », « Lucky Luke contre Cigarette-Caesar ».

L’éros est un principe de vie, une pulsion de force vitale, un besoin de dépassement, d’accomplissement, d’accouplissement.

L’éros est un ressort. Un formidable stimulant pour la création. Dès que l’homo sapiens a ressenti le besoin de s’exprimer, l’érotisme a été la voie souveraine de l’imaginaire.

Constituée, en 1996, à Lausanne, la Fondation Internationale d’Arts et Littératures Erotiques – F.I.N.A.L.E – s’est donnée pour but de «réunir les créations inspirées par l’érotisme, sous forme d’écrits, d’oeuvres d’art, d’objets ou de divers supports, en désirant être un centre de documentation et de conservation des expressions érotiques et des comportements amoureux.»

Dans le monde francophone, F.I.N.A.L.E. est unique, car il n’y a pas d’autres lieux qui archivent le patrimoine lié à l’érotisme.

éros, indéfiniment a puisé dans les riches collections de la Fondation pour présenter ses trésors et singularités.

Littérature, éditions, revues, cinéma, prostitution, sexologie, LGTB, bandes dessinées, jeux & Cie, spectacles de cabarets, gastronomie, mort, censures, … tels sont quelques-uns des chapitres traités.

Sur 432 pages : des dessins, photographies, ex-libris, livres, magazines, objets, … avec 1’300 images.

Par leurs contributions originales, dix-neuf auteur(e)s ont élargi éros, indéfiniment : Julien Bodivit, Philippe Brenot, Rolf Burger, Thierry Chatelain, Isabelle Falconnier, Jean-Luc Fornelli, Michel Froidevaux, Benoît Junod, Pierre Yves Lador, Viviane Morey, Danièle Mussard, Patrick Morier-Genoud, Michel Pennec, Emmanuel Pierrat, Michel Rime, Jean-Marc Schillling, Claude-Hubert Tatot, Chloé Voillat, Véronique Willemin.

Par dessus tout, il convient de célébrer indéfiniment l’éros.

Des histoires sans parole du cabaret montmartrois Le Chat Noir jusqu’au gag cartoon d’une page en passant par les comic strips américains, le dessin de presse et les blagues en BD, ce numéro exceptionnel de Beaux Arts magazine sélectionne le meilleur de la bande dessinée humoristique. Avec une série d’histoires complètes et de gags visuels parmi les meilleurs de l’histoire du neuvième art.