Le transfert/contre-transfert n’a rien d’une intersubjectivité psychologique ou philosophique. L’intimité de ce lien est une expérience de mort à soi, d’accès à l’altérité à travers la mortalité de l’autre, et ainsi seulement d’accès à une renaissance personnelle.

Julia Kristeva, Je me voyage

Le Tao-tö king, «livre sacré de la Voie et de la Vertu», réconcilie les deux principes universels opposés : le yin, principe féminin, lunaire, froid, obscur qui représente la passivité, et le yang, principe masculin, qui représente l’énergie solaire, la lumière, la chaleur, le positif. De leur équilibre et de leur alternance naissent tous les phénomènes de la nature, régis par un principe suprême, le Tao.